Titre

Communiqué de presse de mars du Festival du Film Vert 2016

Le Sentier, le 1er mars 2016

 

Le 11ème Festival du Film Vert prêt à ouvrir ses portes !

Ce samedi 5 mars s'ouvrira à Beaulieu Expo à Lausanne la 11ème édition du Festival du Film Vert, les projections débutant même quelques jours plus tôt dans certains autres sites. Pour la première fois, quatre projections de documentaires auront lieu le jour même à Beaulieu, en présence des réalisateurs ou des producteurs des films. Ce sera l'occasion d'échanger avec ces spécialistes sur des sujets comme le brevetage du vivant, le réchauffement climatique ou la mobilité douce. Ces séances seront suivies par la cérémonie d'ouverture, durant laquelle les trois prix du Festival seront remis.

but ses débuts, le Festival du Film Vert a toujours eu pour but de présenter des documentaires de qualité traitant de sujets liés à l'écologie. L'une de ses particularités est d'être constitué d'une miriade de petits festivals, cette année 32 événements locaux où le public est invité à s'informer et réfléchir aux défis à long terme auxquels nous sommes confrontés.

Le Prix Greenpeace Suisse et le Prix Fedevaco sont connus

Greenpeace a choisi de primer le documentaire « Nature, nouvel eldorado de la finance » de Sandrine Feydel et Denis Delestrac, car il dévoile une problématique méconnue du public et en plein essor. Ce film met en lumière un mécanisme pervers d’une brûlante actualité: le marché des espèces en voie de disparition qui permet de générer du profit. La crise écologique devient ainsi une opportunité économique.

Les réalisateurs dénoncent avec humour l’émergence d’une nouvelle tendance. Ils  parviennent à expliquer une logique économique complexe, grâce à un décodage en images. De plus, ils posent des questions pertinentes et nous amènent à prendre de la distance sur nos façons d’agir envers l’environnement et les pays du Sud. « Il est trop facile de détruire la nature d’une main et d’acheter des certificats de biodiversité de l’autre pour se donner bonne conscience. Spéculer sur le dos de notre planète est une aberration» dénonce Françoise Debons Minarro, porte-parole de Greenpeace Suisse.

« A l’heure où les violations des droits humains et les atteintes à l’environnement commises par des multinationales défraient régulièrement la chronique, nous avons choisi de primer La Buena Vida du réalisateur allemand Jens Schanze, tourné à proximité de la plus grande mine de charbon à ciel ouvert, la mine de Cerrejón en Colombie, propriété de Glencore. L’occasion de contribuer au débat actuel pour des multinationales responsables », explique Pierre Zwahlen, président de la Fédération vaudoise de coopération (FEDEVACO) qui remet, pour la première fois, un Prix dans le cadre du Festival du Film Vert. « La qualité cinématographique de ce documentaire, qui dépeint avec finesse et originalité les conséquences sociales et écologiques de l’exploitation à grande échelle des ressources naturelles sur les communauté riveraines, a convaincu notre jury », précise-t-il. « Sans voix off, le spectateur suit le combat – perdu d’avance – d’une communauté autochtone face au géant zougois des matières matières. » Le film La Buena Vida recevra un chèque de 2'000 euros, offert par la FEDEVACO.

Le Prix Tournesol du Documentaire Vert sera également remis sur place, par un jury indépendant. Les six films nominés sont :

Bikes vs Cars, de Fredrik Gertten, Suède, 2015

Dirty Gold War, de Daniel Schweizer, Suisse, 2015

Krill, le secret de la banquise, de David Sington, Angleterre, 2015

En quête de sens, de Nathanël Coste et Marc de la Ménardière, France, 2015

La Guerre des graines, de Stenka Quillet et Clémont Montfort, France, 2015

Thuletuvalu, de Matthias von Günten, Suisse, 2014.

Trois de ces six films, ainsi que Nature, le nouvel eldorado de la finance seront projetés le 5 mars à Beaulieu, à partir de 15h – entrée libre, chapeau à la sortie. La cérénomie d'ouverture débutera quant à elle à 20h00, et l'entrée est libre.

Puis les plus de 160 séances programmées dans les 32 villes de Suisse romande, de France ainsi qu'à Zurich prendront le relais et intéresseront sans doute un large public !

Programmes complets, présentation des films, extraits horaires et informations pratiques sont en ligne sur www.festivaldufilmvert.ch.

Virginie Guignard

Responsable de communication « Les Films Verts »

presse@festivaldufilmvert.ch

079 256 26 48