Titre

Il est temps d'agir ! Festival du Film Vert 2020

Le Sentier, le 4 mars 2020 Le jet d'eau illuminé en vert pour lancer le 15ème Festival du Film Vert ! Ce samedi 7 mars, le fameux jet d'eau de la Ville de Genève prendra une couleur verte en clin d'oeil à la journée d'ouverture de la quinzième édition qui aura lieu au Domaine de Penthes de Pregny-Chambésy. En début de la soirée, la cérémonie officielle d'ouverture du Festival sera l'occasion de décerner le Prix Tournesol du Documentaire Vert, en présence de nombreux réalisateurs et personnalités. Le sablier géant de Pregny-Chambésy accélerera son rythme pour souligner l'urgence climatique et se parera lui aussi de vert. Depuis 2006, le Festival du Film Vert présente des documentaires sur les thèmes de l'environnement, la nature et l'écologie en général. L'actualité récente montre que ces sujets intéressent une part croissante de la population, notamment les jeunes. Le FFV se veut un endroit où l'on peut prendre le temps de penser au futur, d'approfondir ses connaissances sur les défis qui nous attendent et surtout de s'engager pour des actions concrètes. Le moment d'agir est venu. La journée du 7 mars à Pregny-Chambésy débutera par l'avant-première de la version française (sous-titrée) du film Honeyland, de Ljubo Stefanov et Tamara Kotevska (Macédoine, 2019). Ce film, primé à Sundance et nominé pour l'Oscar du meilleur film documentaire 2020, raconte la vie étonnante de Hatidze, une macédonienne d'une cinquantaine d'années, qui vit du miel qu'elle récolte dans les collines. C'est un portrait touchant d'une personne qui vit dans l'harmonie, généreuse et magnifique. Cette projection sera suivie de celle de quatre films nominés pour le Prix Tournesol, et en présence de leur réalisateur. Le lauréat de ce prix 2020 n'est pas encore connu puisque le jury indépendant se réunira sur place. Il sera attribué à l'un des six films nominés : - Honeyland, de Ljubo Stefanov et Tamara Kotevska, Macédoine, 2018 - L'homme a mangé la terre, de Jean-Robert Viallet, France, 2018 - La face cachée du cacao, de Paul Moreira, France, 2019 - Main basse sur l'eau, de Jérôme Fritel, France, 2019 - On a 20 ans pour changer le monde, d'Hélène Médigue, France, 2018 - Ours, simplement sauvage, de Vincent Munier et Laurent Joffrion, France, 2019 Ces projections seront les premières de plus de 400 séances prévues jusqu'au 11 avril dans les trois principales régions linguistiques de la Suisse et en France voisine. Le programme complet, les horaires, des extraits des films et toutes les informations pratiques sont à présent disponibles sur le site www.festivaldufilmvert.ch.