Ce samedi 2 mars, les différents prix du Festival du Film Vert ont été remis lors de la cérémonie d'ouverture de la 14ème édition, à la Rote Fabrik de Zurich, en présence de nombreux réalisateurs et personnalités. Le 10ème prix Tournesol du documentaire vert a été attribué par un jury international à Les Rivières volantes, d'Aurélien Francisco Barros, France, 2017. Le jury a également décidé d'attribuer une mention « coup de rage » à Vert de rage: Indonésie, le fleuve victime de la mode, de Martin Boudot, France, 2017.
Pour sa quatorze édition, le Festival du Film Vert annonce un programme encore plus étoffé, avec pas moins de 320 projections qui auront lieu dans les trois régions lingustiques de Suisse et en France voisine dans 78 sites différents ! Alors que les jeunes manifestent pour le climat, les équipes du Festival se réjouissent d'accueillir un public avide d'informations et de propositions pour que notre futur soit plus durable.

Le film principal L'intelligence des arbres est projeté à 42 reprises et change le regard que l'on peut porter sur le vivant, les arbres et les forêts. En s'appuyant sur de solides bases scientifiques, le spectateur est amené à comprendre à quel point une forêt est un éco-système complexe, vivant et formant un tout.

En Suisse, la Journée du « dépassement des ressources » sera atteinte dans le courant du mois d’avril. Cela signifie qu’à partir de ce moment, la demande en ressources naturelles de la population dépassera ce que le pays peut générer en une année. Et que si le monde entier vivait selon notre exemple, nous aurions besoin de plus de trois planètes. La Suisse porte donc une responsabilité importante dans la lutte pour la préservation des ressources naturelles et contre le changement climatique.

Pages