Titre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 01 mars 2019

Le Sentier, le 01 février 2019

Le 14ème Festival du Film Vert ouvre ses portes !

Ce samedi 2 mars à la Rote Fabrik de Zurich aura lieu la journée d'ouverture de cette nouvelle édition, en présence de nombreux réalisateurs. Et au même endroit, en soirée, les prix du Festival seront décernés.

Depuis 2006, le Festival du Film Vert présente des documentaires sur les thèmes de l'environnement, la nature et l'écologie en général. L'actualité récente montre que ces sujets intéressent une part croissante de la population, notamment les jeunes. Le FFV se veut un endroit où l'on peut prendre le temps de penser au futur, d'approfondir ses connaissances sur les défis qui nous attendent et surtout de s'engager pour des actions concrètes. Le moment d'agir est venu.

A l'aide d'intervenants qui prendront la parole à l'issue des projections et de nombreuses animations et stands, le Festival souhaite participer à une prise de conscience positive.

Deux des trois prix remis lors de la soirée d'ouverture sont déjà connus. Il s'agit d'Anote's Ark, de Matthieu Rytz (Suisse, 2018), qui remporte le Prix Greenpeace 2019 ; et de Energie Pionners, de Samuel Stefan, qui reçoit le Prix de la FIFEL 2019. Le premier film montre les premiers effets concrets et terrifiants du réchauffement climatique sur les habitants de certaines îles du Pacifique ; le second s'intéresse aux projets novateurs dans le domaine de l'énergie et laisse entrevoir quelques lueurs d'espoir.
 

Quant au Prix Tournesol du Documentaire Vert, il n'est pas encore connu puisque le jury indépendant se réunira le 2 mars. Il sera attribué à l'un des six films nominés :

Fleurs du Futur : Dobra Voda, de Valérie Valette, France, 2017

L'homme et la forêt, de Claude Schauli, Suisse, 2018

Les rivières volantes, d'Aurélien Francisco Barros, France, 2017

Les promesses en plastique de Coca-Cola, d'Elise Lucet, France, 2018

La Méditerranée va-t-elle passer l'été ?, d'Alexis Marrant, France, 2018

Vert de Rage : Indonésie, le fleuve victime de la mode, de Martin Boudot, France, 2017

La plupart de ces réalisateurs seront présents à Zurich pour représenter leurs films et échanger avec le public. Ces projections seront les premières de plus de 320 séances prévues jusqu'au 15 avril dans les trois principales régions linguistiques de la Suisse et en France voisine. Les organisateurs espèrent faire encore mieux que l'année dernière qui avait vu un nouveau record de fréquentation à plus de 18'400 spectateurs.

Le programme complet, les horaires, des extraits des films et toutes les informations pratiques sont à présent disponibles sur le site www.festivaldufilmvert.ch.

 

Virginie Guignard

Directrice de communication « Association Les Films Verts »

presse@festivaldufilmvert.ch

079 256 26 48