Titre

Communiqué de presse février 2015

Le Sentier, le 16 février 2015

Le 10ème Festival du Film Vert  est prêt à démarrer !

Pour la dixième année, il sera possible d'assister à des projections de documentaires de qualité sur l'écologie et le développement durable, et ce dans toute la Suisse romande, en France voisine et à Zurich. Comme à chaque fois, les équipes locales ont fait un travail important pour trouver des intervenants qui puissent poursuivre la réflexion avec le public à l'issue des projections.

En effet, au long des éditions, le Festival du Film Vert est devenu un endroit propice à l'échange, à la discussion, un lieu où l'on peut prendre le temps de penser à l'avenir. De nombreuses associations profitent de l'occasion pour présenter leurs actions et faire connaître les innombrables initiatives qui existent un peu partout pour améliorer notre qualité de vie et préserver la nature. Et le public apprécie, puisqu'il répond chaque plus nombreux !

La traditionnelle soirée d'ouverture sera festive et d'ambiance africaine, avec de la musique et la cuisine ainsi que plusieurs stands d'associations, puis la projection du film Kindia 3. Ce documentaire suit sur plusieurs années une opération d'aide au développement durable en Guinée Conakry. Cela aura lieu le samedi 28 février à Beaulieu Expo Lausanne, ouverture des portes à 17h, début de la partie officielle à 19h30, l'entrée est libre.

Cette soirée lancera près de 150 projections qui se dérouleront dans toute la Suisse romande, en France voisine et dans la région zurichoise, pour un total de 47 films différents. Le film commun, qui sera projeté dans toutes les villes participantes, est « Sacrée croissance » de Marie-Monique Robin (Le monde selon Monsanto, Les moissons du futur). Le comité de sélection du festival a beaucoup apprécié cette remise en question du mythe tellement absurde de la croissance infinie, surtout les exemplaires concrets d'alternatives présentés dans ce film !

Les autres films s'intéressent à des sujets très variés : de la surproduction de plastique aux ondes dans lesquelles nous baignons, de la fonte des glaces aux salons feutrés des traders, les sujets sont nombreux et traités avec intelligence. Depuis les premières projections en 2006, les films présentés ont sensiblement évolué : au départ souvent un peu alarmistes, une grande partie des films verts se sont orientés vers l'exploration de réponses possibles aux questions soulevées.

Après avoir accueilli environ 7'000 spectateurs lors de l'édition 2014 (un record), le Festival du Film Vert espère pouvoir intéresser un aussi large public cette année.

Programmes complets, présentation des films, extraits horaires et informations pratiques sont en ligne sur www.festivaldufilmvert.ch.

Virginie Guignard

Responsable de communication « Les Films Verts »

presse@festivaldufilmvert.ch

079 256 26 48